Le mandat

Le Mandat

N. Erdmann
Yvon Pradel, d’après Aristophane
Mise en scène d’Aymeric Chauffert

Joué du 12 avril au 8 juin 2013

Le mandat c’est : une mère vénale et bigote, un fils lâche et opportuniste, une fille qui ne pense qu’à son apparence, un voisin délateur, une servante qu’on prend pour l’impératrice, une comtesse mythomane, un noble anarchiste… Cette pièce sur un mode burlesque, dénonçait trop de travers de la société de l’époque pour que son auteur échappe au goulag.
Nous sommes en Russie en 1927. Dans un appartement communautaire, l’auteur nous donne à voir les petites bassesses humaines engendrées pour naviguer dans cette nouvelle société communiste. Pour retrouver son aisance matérielle d’avant la révolution, Nadiejda GOULIATCHKINE arrange le mariage de sa fille avec le fils de Olympe SMETANITCH, famille de la haute noblesse. Olympe SMETANITCH accepte pensant faire entrer les communistes dans sa famille et ainsi se protéger des représailles. Mais voilà, il n’y a pas de communiste chez les GOULIATCHKINE, trop lâches pour prendre parti.

>>Télécharger le programme

 

[youtube id= »6Cl0IPBNBJ0″ width= »560″ height= »315″ wmode= »transparent » showinfo= »0″ autohide= »1″ quality= »auto »]